En l’espace de trois semaines, la Côte d’Ivoire m’honore d’une seconde distinction.
J’avoue y avoir été particulièrement séduite par le parcours remarquable de chacune de mes congénères primées, de la plus grande chirurgienne cardiologue de la Tunisie à la future candidate à l’élection présidentielle sénégalaise dont la détermination engendrera sans aucun doute des émules au delà des frontières de sa Casamance natale. En vérité, chaque femme au monde est exceptionnelle. Notre ADN est synonyme de résilience. Point n’est besoin de s’en convaincre.

De nombreuses femmes, loin des projecteurs, bord champs, sont de véritables héroïnes au quotidien, en ce qu’elles révolutionnent leur milieu, nonobstant les pesanteurs. Le témoignage de la plus grande productrice de cacao en Côte d’Ivoire m’a convaincue, si besoin en était encore, que la richesse de nos terres est incommensurable et que des politiques publiques orientées vers la facilitation de l’accès aux terres pour les femmes devront être mises en œuvre dans nos pays. Par ailleurs, me laisser conquérir par la singularité de l’histoire de certaines femmes du monde rural qui n’ont pas connu le privilège de l’éducation scolaire et pourtant tutoient la réussite aujourd’hui m’inspire à partager de nouveau avec vous, la pensée de cette jeune actrice « oscarisée » d’Hollywood, d’origine kényane, Lupita Nyong’o: <<quelles que soient vos origines, vos rêves sont valables>>!

Merci à mesdames la 1ère Vice-Présidente de l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire et à la Ministre en charge de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant. Bravo à madame Djelika Yéo pour la valorisation du « chemin de croix » des femmes africaines.
Le tour de relai se produira inéluctablement. << Le moment est favorable. Et ce moment, c’est maintenant!>>, pour citer la belle devise des femmes ivoiriennes. Akwaba! Avançons …

Reckya Madougou

Leave Comment