Written by adminuser on juin 19, 2019 in Humeurs et actualités

Presque bouclée, la transformation du Mécanisme incitatif de financement agricole (Mifa) voit ainsi l’entrée de partenaires privés et institutionnels comme le Fida (en qualité de bailleur) au capital de la nouvelle entité, dotée d’un capital de 10 milliards F CFA libéré à 49 %. L’enjeu de ce montage institutionnel, centré sur un modèle de partenariat public-privé, pour les autorités de Lomé, est d’allier la rigueur dans la gestion des ressources à la souplesse dont les opérateurs privés ont besoin pour accepter d’investir dans le développement du secteur agricole.

https://www.jeuneafriquebusinessplus.com/fr/789951/faure-gnassingbe-confie-a-reckya-madougou-la-mue-du-mifa/
Leave Comment